Accueil Historique

 

L'historique des FUSILIERS MARINS est relaté sur l'ensemble des sites AFMC ainsi que sur le site http://www.netmarine.net . Cet historique est la copie intégrale que nous retrouvons dans les différents "MANUEL DU FUSILIER". Nous exposerons plutôt les liens de la spécialité de Fusilier Marin avec l'environnement de LORIENT, de la compagnie des Indes en passant par les définitions et photos des différents dictionnaires de langues Françaises.

 

Petit LAROUSSE 2002:

FUSILIER MARIN: Marin des Unités de la Marine Nationale destinées à être employées à terre. (Il est à noter que le trait d'union n'est pas employé pour écrire FUSILIER MARIN, c'est la Marine qui a imposé cette orthographe).

Dans le même ouvrage, nous retrouvons les mots "Marine" "Fusilier" " Fusilier-Chasseur" "Fusilier-Grenadier" qui sont illustrés dans la planche "INFANTERIE" de ce même ouvrage.

COMMANDO: nom masculin, formation militaire de faible effectif, chargée de missions spéciales et opérant isolément.

 

Dans le dictionnaire de la langue française - encyclopédie des noms propres:

FUSILIER: nom masculin, Soldat armé d'un fusil. - Fusilier marin: marin spécialement entraîné pour les opérations de débarquement et chargé à bord du maintien de l'ordre et de la discipline.

COMMANDO: nom masculin, groupe de combat chargé d'exécuter une opération rapidement et par surprise. Des Commandos -mot portugais de commandar, "commander", repris en Allemagne et en Angleterre durant la seconde guerre mondiale.

 

Ce préambule FUSILIER MARIN et FUSILIER MARIN COMMANDO peut maintenant partager notre historique en deux parties: la première sera consacrée à l'Amicale au niveau national et la seconde aux liens de la spécialité avec LORIENT.

 

-I-

 

L'AMICALE DES FUSILIERS MARINS


L'Amicale a été créée en 1926 à ROUEN sous l'impulsion de l'Abbé POUCHARD, ancien aumônier de la Brigade RONARC 'H (voir site Abbé POUCHARD Fusilier Marin

http://www.greatwardifferent.com/Great_War/Fusiliers_Marins/Brigade_Navale_02.htm

Articles de la revue « l'Illustration » N°3763 : L'Epopée de la Brigade Navale )

Cette Amicale succédait à L'UNION DES ANCIENS FUSILIERS créée à ROUEN le 31 Août 1920.

Affiliée très tôt à L'UNION NATIONALE DES COMBATTANTS (U.N.C) puis à la FÉDÉRATION DES ANCIENS MARINS ET ANCIENS MARINS COMBATTANTS (F.A.M.M.A.C.) qui se hâta d'adhérer au « COMITÉ DE LA FLAMME  » , elle permit ainsi , que le souvenir de nos ANCIENS soit honoré, une fois l'an, lors du rituel « ravivage de la flamme » au tombeau du SOLDAT INCONNU sous les Arches de L'ARC DE TRIOMPHE et ce à partir de 1934. Actuellement, tous les ans,cette cérémonie est organisée par l'AFMC le 28 Février, jour anniversaire de la disparition en « raid » du Capitaine commando CHARLES TREPEL et de cinq de ses hommes sur les côtes de Hollande en 1944.

En 1933, des sections avaient été créées à DUNKERQUE , LE HAVRE , ROUEN , MARSEILLE , TOULON , POITIERS , LES SABLES D'OLONNE , ALGER  et COXYDE en Belgique (lieu de l'ancienne base arrière de la Brigade ) Cette dernière section veillait sur l'entretien des tombes des fusiliers marins français, dans le cimetière de la ville.

En 1934, une section était créée à SAINT GERMAIN EN LAYE et en 1935 à QUIBERON sous le nom de « Section de Quiberon et des îles ».

A partir de 1938, la proximité de la déclaration de la guerre puis les années noires de 1940 à 1945 mirent en sommeil l'Amicale et ses différentes sections. Elles se réactivent à partir de 1946 : Statuts du 20 Juin 1946, modifiés le 16 Mars 1957.

PARIS et MARSEILLE reprennent le flambeau les premiers , les autres sections, plus anciennes ont disparu dans la tourmente.

L'Amicale actuelle s'est rajeunie sous l'impulsion de l'Amiral Raoul VIVIER, fondateur puis Commandant de la D.B .F.M. en Algérie.

Elle comprenait alors les sections de MARSEILLE-PARIS-BREST-TOULON-LORIENT. Les sections de BORDEAUX et CHERBOURG seront crées plus tard.

L'appellation actuelle « AMICALE DES FUSILIERS ET COMMANDOS » date de 1989. Elle a été ainsi décidée pour y accueillir nos Anciens du Commando KIEFFER qui n'étaient pas tous d'origine MARINE mais à qui nous devions la création des Commandos en 1942…..puis toujours et encore sous l'impulsion du Capitaine de Corvette KIEFFER, la création par la Marine du Certificat de « COMMANDO » en 1946.

En 2006 notre Amicale va fêter ses 80 ans, elle les porte allègrement grâce aux impulsions des ses Présidents successifs, TOUS d'éminents Officiers Fusiliers qui ont bien « donné » dans la spécialité. Ils ont fait le maximum pour que notre Amicale soit bien vivante et pour preuve, elle devrait bientôt adopter un « nouvel enfant » il s'appellera « Section LYON-RHÔNE ». Alors tout va bien , mais continuons , là où nous sommes, à battre le rappel pour que d'autres camarades trouvent le chemin de nos Sections.

LONGUE VIE A L'ASSOCIATION DES FUSILIERS MARINS ET COMMANDOS

Sa devise à bien traversé le temps :

SE SOUVENIR - SE RETROUVER - S'ENTRAIDER


Restons lui fidèle en la mettant le plus souvent possible en pratique


-II-


LA SPÉCIALITÉ DE FUSILIER MARIN ET LORIENT


En 1664, Louis XIV autorise la création de la Compagnie de Indes Orientales, en 1666 le siège de la Compagnie des Indes s'installe à PORT-LOUIS. Du fait de la création des chantiers navals du Faouëdic, ces chantiers attirent une nouvelle population et LORIENT accueille les installations de LA COMPAGNIE DES INDES en 1668. C'est à cette date qu'apparaît dans cette nouvelle cité de LORIENT, un corps de « MARINS-FANTASSINS » et c'est en 1690 que la Marine royale installe à LORIENT une administration militaire.

 

La création de la « Maison Mère » des actuels FUSILIERS MARINS et COMMANDOS date du 6 Décembre 1856, décision du Ministre de la Marine et des Colonies, cette décision faisait suite au décret du 6 Juin 1856 relatif à l'organisation du personnel des Equipages de la Flotte.

 

Le Bataillon de Marins Fusiliers sera formé à LORIENT, le personnel sera choisi dans le Corps d'Infanterie de Marine et sera affecté à compter du 1 er Janvier 1857 :

 

Commandant : Chef de Bataillon REBOUL

Adjudant Major : Capitaine GARNIER

Officier d'Administration : Sous-lieutenant CROIZIER

 

Cette décision comportait également les affectations de 8 Capitaines, 8 Lieutenants et 8 sous-lieutenants.

 

Le décret relatif à la composition et à l'organisation du cadre du Bataillon d'apprentis fusiliers date du 10 Décembre 1856 et parut dans Le Moniteur Universel , journal officiel du second empire

 

REPRODUCTION DU DECRET DU 10/12/1856

 

 

Les premiers élèves du « Bataillon d'apprentis fusiliers » utiliseront d'ailleurs pendant longtemps, en guise de logement, les anciens magasins de la Compagnie des Indes dont l'hôtel GABRIEL (nom de l'architecte de la Compagnie des Indes, chargé de l'extension urbaine de LORIENT) son ancien magasin des ventes deviendra jusqu'en l'an 2000 l'Amirauté de LORIENT.

Nota : Le premier Commandant de l'Ecole, le Chef de Bataillon REBOUL, commandera la « Division Bleue » de l'Infanterie de Marine à la guerre de 1870/1871 dont les morts furent comptabilisés avec les « pertes » de la Marine. ( reproduction illustrée par le tableau d'Alphonse de Neuville «  de la dernière cartouche » – BAZEILLES 1871)

 

ACTIVITÉS ANNEXES CRÉÉS DANS LE CADRE DE L'ÉCOLE

1885 / « L'ÉCOLE NORMALE DE GYMNASTIQUE ET D'ESCRIME » puis « ECOLE DE GYMNASTIQUE EN 1904 » c'est sous ce vocable qu'elle fut dirigée par le LV Georges HEBERT et qu'elle connaîtra ses heures de gloire avant et après la Guerre de 1914-1918, où ses méthodes aidèrent au rétablissement de nos grands blessés.

Lieutenant de Vaisseau Georges HEBERT

 

1885/ Prévue par un arrêté de 1883, « L' ÉCOLE DES TAMBOURS ET DES CLAIRONS » fut créée en 1885 et annexée officiellement au Bataillon d'Apprentis Fusiliers. En 1910, nouvelle appellation «  ECOLE DES CLAIRONS » elle assurera jusqu'en 1940 la formation de la Spécialité. Ce cours de clairons existe toujours.

 

Il est à noter que depuis quelques années, la formation militaire du personnel engagé par contrat au « BAGAD DE LANN BIHOUE » est assurée par l'Ecole des Fusiliers Marins. « a chacun son label ! à toi la marche au pas cadencés, à moi le pas glissé des bagadous »

 

LES GRANDS MOMENTS D'HISTOIRE DE LA VILLE DE LORIENT ET LES FUSILIERS MARINS


1859/ Départ d'un Bataillon de 200 marins pour la 1ère campagne de Chine

 

1870/ Départ d'un Bataillon (le 9ème ) de 604 marins sous les ordres du CF FOURNIER pour la défense de PARIS

1870/ Le 21 Décembre, le CF VALESSIE à la tête du 3ème Bataillon de Fusiliers Marins de Lorient se couvre de gloire lors de la prise du BOURGET

1883/ Départ de Lorient vers le TONKIN, d'un bataillon de l'École sous les ordres du CF LA GUERRE , le 17 Décembre 1883, il s'illustre lors de la prise de SONTAY au TONKIN.

 

1914/ Départ des Fusiliers Marins pour PARIS où la Brigade des Fusiliers Marins de l'Amiral RONARC'H est en formation : 3101 marins seront fournis par l'arrondissement maritime de LORIENT.

 

 

1915/ Le Drapeau des Fusiliers Marins , offert par la ville de LORIENT est remis à l'amiral RONARC'H par le Président de la République  : MR HENRI POINCARE

 

1919/ En Février, retour du Bataillon à LORIENT.

1919/ Le 1er Avril, remise de la « FOURRAGÈRE DE LA LÉGION D 'HONNEUR » au drapeau par le Vice-amiral RONARC'H; cette fourragère fut offerte par la ville de DUNKERQUE en hommage aux marins de la Brigade

1919/ Le 7 Mai, réouverture de l'École des Fusiliers Marins.

1922/ Le 29 Mai, la dernière décoration reçue par le Drapeau au titre de la « Grande Guerre » 1914/1918 fut celle de l'Ordre Portugais « DE LA TOUR ET D'ÉPÉE » Cérémonie : Place d'Armes.

1939/ En Septembre, départ des Fusiliers Marins pour la Guerre.

1940/ En Juin, le Second Maître fusilier marin Pierre LE GOFFIC s'évade vers l'ANGLETERRE en emportant la fourragère du Drapeau qui avait  été offerte par la ville de DUNKERQUE en 1919. Cette fourragère sera accrochée au fanion du « PREMIER BATAILLON DE FUSILIERS MARINS »( 1 er B.F.M .) qui s'illustrera à BIR HAKHEIM en LIBYE en 1942.

 

1944/ Création d'un BATAILLON DE MARCHE de FUSILIERS MARINS DE LORIENT

 

Le Lieutenant de Vaisseau Philippe KIEFFER

Commandant du Commando 4

 

1962/ Retour à LORIENT de l'ÉCOLE DES FUSILIERS MARINS après 22 ans d'absence

 

1962/ Le 18 Août 1962, dans la matinée, les FUSILIERS MARINS défilent dans la Ville de LORIENT.

 

1969/ Arrivée du GROUPEMENT DES COMMANDOS

 

Installation dans l'ancien CENTRE AMPHIBIE libéré par la FORCE AMPHIBIE INTERARMÉE dissoute au profit du CENTRE D'ESSAIS ATOMIQUES DU PACIFIQUE.

 

Pour de plus amples informations concernant l'Ecole des Fusiliers Marins, documents et témoignages sur une école du devoir, vous pouvez vous procurer les livres suivants de Monsieur Michel CORLOBE :

- L'ÉCOLE DES FUSILIERS MARINS.

-LE CENTRE SIROCO : Fusiliers Marins et Commandos en Algérie 1941-1962.

-CHRONIQUE DU CENTRE SIROCO : Des Faits et des Hommes. 1943-1962.

(Coordonnées de Monsieur Michel CORLOBE peuvent être fournies par AFMC LORIENT)

 

- o O o -

 

HISTORIQUE DU DRAPEAU DU R.B.F.M

"REGIMENT BLINDE DE FUSILIERS MARINS"


Le 19 septembre 1943 , par décision 97 EMG/3 , le régiment en formation prend l'appellation de "Régiment Blindé de Fusiliers Marins". La même décision précise que la nouvelle unité reprendra les traditions des fusiliers marins de 14/18 et qu'il sera attribué un drapeau . Celui-ci , fabriqué en Afrique du Nord et par conséquent provisoire , est remis au régiment , à Oran en avril 1944 , par Monsieur JACQUINOT , Commissaire de la Marine .

Le R.B.F.M. est affecté le 08 avril 1944 à la 2 ième D.B. du Général LECLERC .Deux citations à l'Ordre de l'Armée ponctueront la brillante campagne qui va le conduire des plages de Normandie à Berchtesgaden , la première concernant la période du 10 août au 15 septembre 1944 , la deuxième pour la période du 15 septembre 1944 au 10 février 1945 . En outre , le 4 ième escadron est cité à l'ordre de l'armée pour son action à Dompaire les 13 et 14 septembre.

A la fin des hostilités , deux croix de guerre avec palme étaient épinglées à la cravate ainsi que la fourragère rouge des fusiliers marins de 1914-1918 dont le général LECLERC avait autorisé le port ,par un ordre de jour du 16 septembre 1944 , après avoir constaté que la valeur de ses fusiliers marins était au niveau de celle de leurs anciens . Le régiment , affecté au Corps Expéditionnaire Français d'Extrême-Orient , part avec un drapeau qu'à son retour d'Indochine , après sa dissolution , il confiera à la garde de l'école des fusiliers marins , le 17 mai 1947 à Toulon.

Une décision ministérielle du 4 mai 1949 fixera les inscriptions qui , outre celles de 1914-1918 , seront portées sur le drapeau au titre de la campagne 1944-1945:

PARIS 1944

DAMAS DOMPAIRE 1944

STRASBOURG 1944

Utilisé , jusqu'à ce qu'il soit hors d'usage , pour les cérémonies de la Marine à Paris , le drapeau sera d'abord au musée de la Marine , puis remis le 21 octobre 1985 au musée de tradition des Fusiliers Marins à Lorient .

 
Bannière
Copyright © 2014 AFMC56. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.